De l’ambition pour la réforme des lycées

15 janvier 2009

Chiche !

Filed under: Conférence de presse du 15 janvier 2009 — admin1 @ 13:46

Intervention de Philippe Watrelot, président du CRAP-Cahiers Pédagogiques

Les organisations membres de ce groupe ont finalement pris Xavier Darcos (et Nicolas Sarkozy) au pied de la lettre. Ils font des propositions. Sérieusement.
Toutes les organisations syndicales et les mouvements pédagogiques ont critiqué la précipitation et la faible concertation multilatérale dans laquelle a été conduite la première phase de la réforme. En plus du contexte de suppression de postes, cette précipitation a conduit en grande partie à l’échec du mois de décembre.
Autre critique qu’on a pu adresser à Xavier Darcos, celle de “mettre la charrue avant les bœufs”, de poser le problème à l’envers. C’est-à-dire de parler “structures” (plomberie) avant de se préoccuper de pédagogie c’est à dire de contenus et de pratiques (ce que l’on met dans les tuyaux…). Cette logique a d’ailleurs contribué à renforcer l’idée que l’objectif de la réforme était avant tout structurel c’est-à-dire d’économiser des heures (et des postes).
Ce que nous avons fait, très modestement, c’est de répondre à cette double critique. Nous réunir et discuter dans un rassemblement le plus large possible. Et mener (ou plutôt entamer) surtout une réflexion sur la pédagogie.
Car en effet, le lycée mérite une réforme. Puisqu’il y a quelques temps, le ministre se souciait des “lanceurs d’alerte”, nous en lançons une : “le lycée ne peut pas continuer comme cela”. On a essayé de faire passer les enseignants pour des gens hostiles à tout changement. Mais les observateurs attentifs auront noté que dans les différentes manifestations, la tonalité était bien différente. “Une réforme, oui, mais pas celle là, pas avec ce rythme là, et avec les enseignants » a t-on pu lire et entendre. Dans les discours, les uns et les autres s’accordent, au moins, sur la nécessité d’une évolution du lycée. Car les enjeux sont énormes : motivation des élèves, continuité avec le collège, charge de travail, accompagnement, éducation au choix et à l’autonomie.
Nous faisons pour notre part des propositions. Sans tabou et en ne craignant pas de s’attaquer à quelques “vaches sacrées”. Mais la réflexion ne fait que commencer. L’objet de cette conférence de presse est aussi d’annoncer l’ouverture d’un blog où on pourra trouver nos propositions et les thèmes de travail sur lesquels nous allons poursuivre la réflexion collective dont le système éducatif a tant besoin.
Est-ce le moment de faire ces propositions ? Nous voulons ici distinguer le temps de la stratégie et celui de la pédagogie. La réflexion et la concertation, ça demande du temps ! (c’est d’ailleurs parce qu’il a oublié cela que X.Darcos a des difficultés aujourd’hui…). Nous engageons une réflexion qui n’est pas achevée et qui doit se poursuivre. Malgré la période qui est plutôt marquée par la crispation que le gouvernement a contribué à créer. Faut-il faire des propositions alors que le blocage continue sur les suppressions de postes ? Tout en rappelant que les organisations présentes font toutes partie du collectif des 25 qui a appelé à la grande manifestation du 19/10 et à l’action du 20/11 sur ce thème, nous voulons sortir par le haut de ce qui constitue un double piège : passer pour des partisans de l’immobilisme et laisser d’autres décider pour nous.
Nous entamons la réflexion et faisons des propositions parce que la situation l’exige. Nous pensons que le lycée a besoin de ce temps de la réflexion et de la discussion pour évoluer vraiment. Sans en faire un préalable (car ce serait courir le risque de bloquer le débat et de tomber dans le piège évoqué) nous pensons aussi que cette réflexion pédagogique serait plus sereine si l’hypothèque des suppressions de postes (à tous les niveaux du système éducatif ) était levée ! Comment réussir une réforme quand les personnes concernées pensent qu’elles vont y perdre ?
A qui s’adressent ces propositions ? A tous ! C’est d’ailleurs pour cela que nous ouvrons ce blog. Afin que les questions de l’école deviennent celles de tous les citoyens. L’école c’est l’affaire de tous… C’est le sens de notre engagement de militants pédagogiques. Bien sûr, si parmi nos lecteurs intéressés se trouvent les membres de la commission “réforme du lycée” qui viennent d’être nommés, nous sommes prêts à leur transmettre nos travaux à les rencontrer et à en débattre. En souhaitant que la discussion nous permette d’aboutir à la construction d’un vraie réforme au service de la réussite de tous les élèves et en lui donnant le temps (de l’expérimentation, de l’appropriation) et les moyens pour aboutir.
Chiche ?

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :